Foire aux questions

Le Port de San Pedro, 1er port exportateur de cacao au monde est un port sûr et fréquentable, 1ère structure portuaire certifiée ISO 9001 V 2015 et ISO 14001 V 2015 sur la côte ouest africaine.

Pour plus d'informations consultez le guide promotionnel du port :

Guide promotionnel


1-  Facilités offertes par le Port Autonome de San Pedro

Des avantages commerciaux sont accordés   par le Port Autonome de San Pedro sous différentes formes aux opérateurs afin de faciliter leurs activités. Il s’agit notamment :

  • des  ristournes  et  des  exonérations  accordées  aux  nouveaux  importateurs  sur  les  redevances portuaires et  des  exonérations  accordées  aux  investisseurs  sur  la  redevance  domaniale pour  les nouvelles installations en fonction de la nature et de l’importance des investissements ;
  • de la mise en place d’une task force constituée de tous les intervenants de la chaîne logistique pour l’accompagnement de nouvelles opérations ;
  • d’une assistance dans le montage de projets des nouveaux opérateurs ;
  • de la présence d’un magasin sous-douane d’une capacité de 10 000 tonnes en stockage instantané dédié aux activités d’importation et de transit ;
  • de la présence d’un parc de stationnement de 200 camions remorques ;
  • de  l’existence d’une  Communauté  Portuaire  dynamique composée de  tous  les secteurs  d’activités économiques.

2-  Facilités administratives et opérationnelles

La présence de Structures intervenant dans le commerce extérieur sur la place portuaire de San Pedro contribue à la facilitation des procédures administratives et opérationnelles. Il s’agit :

  • de l’installation en 2014 d’un guichet unique Café-Cacao pour faciliter les procédures d’exportation du café, du cacao et leurs dérivés à partir du Port de San Pedro ;
  • de l’installation d’une antenne de Webb Fontaine avec son Guichet Unique du Commerce Extérieur (GUCE) ;
  • de la présence du Conseil de Régulation, de Suivi et de Développement des Filières Coton et Anacarde, en abrégé "le Conseil du Coton et de l'Anacarde" ;
  • de l’installation d’une antenne de la Cour d’Arbitrage de Côte d’Ivoire (CACI) pour l’amélioration du climat des affaires (existence d’une charte de médiation entre les membres de la Communauté portuaire et la CACI) ;
  • de la présence de plusieurs banques ; établissements financiers et maisons d’assurances.

3-  Sécurité et fluidité routière

Sécurité et sûreté :

Les installations portuaires sont conformes au code au code ISPS. En outre, l’Autorité Portuaire s’est engagée dans la démarche d’obtention de la norme ISO 28000 qui concerne le management de la chaîne d'approvisionnement pour mieux réduire les risques de terrorisme, de piraterie et de fraude.

Sur la place portuaire il existe : un Groupement de Sapeurs-pompiers du port; une Gendarmerie composée du Groupe de Sécurité Portuaire (GSP) et d’une brigade.

Fluidité routière :

Des missions de fluidité sont régulièrement organisées en vue d’améliorer l’accessibilité du Port de San Pedro. Ces missions se préoccupent notamment :

  • de l’état des voies de desserte en collaboration avec le Ministère en charge des routes ;
  • de la maîtrise du nombre de barrages autorisés en collaboration avec les Ministères en charge des questions de sécurité et de libre-échange.

DEMANDE D’OCCUPATION

  • Rédiger une demande d’occupation adressée au Directeur Général (via le service courrier du PASP ou adresse mail : domainepasp@pasp.ci) ;

ANALYSE DE LA DEMANDE :

Le critère de recevabilité du projet est fonction de son lien avec les activités du port ;

  • Si la demande n’est pas recevable, lettre de refus adressée ;
  • Si elle est recevable, invitation adressée pour la visite de 

VISITE DU TERRAIN :

  • Recevoir le demandeur (client) de la parcelle pour la visite de terrain ;

  • Rédiger un avis technique (accord de principe ou désaccord) ;

FORMALITES ADMINISTRATIVES ET TECHNIQUES :

Si le client est d’accord ;

  • Le PASP reçoit le demandeur pour prendre connaissance avec les textes régissant l’occupation du domaine portuaire de San Pedro (les conditions d’occupation et protocole d’accord portant recouvrement de créances ainsi que le bornage du terrain) ;
  • Calcule le montant de la caution, celui de la redevance domaniale annuelle et les frais de bornage du terrain et d’établissement des cahiers de charges. (frais en CFA) ;
  • Prépare les éléments de facturation (caution, frais de bornage, frais d’établissement du cahier de Charges) ;

VALIDATION ET AUTORISATION D’OCCUPATION DU TERRAIN :

  • Etablissement d’extrait topo avec la détermination définitive de la superficie, au vu du reçu de paiement des frais de bornage à la Comptabilité du Port (cas où le demandeur paie les frais de bornage et présente les reçus de paiement de la Comptabilité du PASP) ;
  • Autorisation définitive d’Occupation, en 08 exemplaires.

SITUATION GEOGRAPHIQUE :

  • Positionnement géo stratégique terrestre du port par rapport à son hinterland sous régional :
  • Sud du Mali (San Pedro à 963 km de Bamako) ;
  • Est de la Guinée (San Pedro à 619 km de N’Nzérékoré) ;
  • Est du Libéria (San Pedro à 120 km de Harper) ;
  • Port en eau profonde, ouvert sur la mer, avec un tirant d’air illimité ;
  • Positionnement géo  stratégique maritime par  rapport  au  range atlantique :  Dakar, Conakry, Freetown, Monrovia, Tema, Takoradi, Cotonou, Lomé, Libreville, Luanda, et  Durban

INFRASTRUCTURES ET EQUIPEMENTS :

  • Port en eau profonde protégé par deux (2) jetées de 145 m et 265 m de long ;
  • Chenal d’accès dragué à -13,5 m, 650 m de long et de 150 m de large ;
  • Passages balisés marqués et sécurisés à l’intérieur du port, sur la zone extérieure  portuaire  et dans la ville de San Pedro en très bon état ;
  • Existence d’engins performants de manutention bord et terre au PSP dont 04 grues mobiles portuaires ;
  • Existence d’un terminal à conteneurs (5 ha) et d’un terminal polyvalent (5 ha) ;
  • 03 terminaux spécialisés :
    • Huilier (20 000T capacité de production) ;
    • Céréalier (11 000T capacité de stockage instantanée) ;
    • Cimentier (600 000T capacité de production) ;
  •    Plate-forme avec un Parc à bois de 7 ha situé dans la zone portuaire ;
  •    Système informatique de communication communautaire performant ;
  •    Eclairage permanent 24 h / 24 h ;
  •    Domaine portuaire de 2 000 ha exploité seulement à 25% soit 1 500 ha disponibles.

MANAGEMENT ET GESTION :

  • Place  bancable  saine  et  performante  avec  la  présence  de  plusieurs  compagnies  d’assurances  et établissements bancaires dont la BCEAO ;
  • Conformité du port aux normes du code ISPS depuis 2004 ; certificats renouvelés en 2009 et 2014 ;
  • Certification ISO 9001 version 2008 (Qualité), OHSAS 18 001 version 2007 (Sécurité santé au travail), ISO 14 001 version 2004 (Environnement) pour le PASP et pour la plupart des opérateurs de la plate-forme portuaire ;
  • Conduite d’une politique de management de proximité  et participative, offrant une tribune d’expression à tous les opérateurs par le PASP ;
  • Offre tarifaire compétitive et attractive (tarifs compétitifs) ;
  • Existence sur la plateforme portuaire de structures publiques, para publiques et privées pour l’exécution des taches et formalités nécessaires à l’exécution des activités portuaires : Conseil du café cacao ; Conseil du coton anacarde ; communauté portuaire ; Services phyto sanitaires ; Douanes ; Affaires maritimes et portuaires ; Experts maritimes ; WEB Fontaine avec son Guichet Unique du Commerce Extérieur ; Marine Nationale ; Police ; Gendarmerie ; Eaux et Forêts ; Forces Républicaines de Côte d’Ivoire, Pilotage ( Ires) et Remorquage / lamanage ( Petrussienne) ; etc.
  • Bon dispositif de sécurité et sureté offert aux navires ;
  • Existence de plusieurs lignes maritimes régulières (MSC, CMA CGM, MAERSK / SAFMARINE…)

PERFORMANCES :

  • Temps d’attente en rade extérieure n’excédant pas 48h ;
  • Cadence  de  manutention  des  grues  mobiles  (O4)  de  100  tonnes  l’une  sur  les  porte-conteneurs (60 mvts/heure) ;
  • Bonne optimisation des escales navires par la mise en place d’un  règlement d’exploitation complété par des modes opératoires spécifiques ;
  • Accroissement du trafic annuel marchandises :
    • 2011 : 1 800 000 T
    • 2012 : 3 230 000 T
    • 2013 : 4 326 000 T
    • 2014 : 4 738 000 T
  • Soit une évolution de 163% sur une période de quatre années.

 

SITUATION GEOGRAPHIQUE :

  • Port accessible 24 h/24 h et 7 jours /7 jours ;
  • Développement des activités de transbordement sur la Côte ouest Africaine ;
  • Captation du trafic de l’hinterland national et sous régional   (ressources minières, forestières et agricoles);
  • Potentiel agricole de la région de San Pedro offrant aux unités industrielles la proximité des matières
  • premières abondantes et diversifiées (café, cacao, palmier à huile, cajou, hévéa, bois…).

INFRASTRUCTURES ET EQUIPEMENTS

  • Accueil navires de grande taille ;
  • Communication simple et fluide entre les opérateurs de la place portuaire ;
  • Fluidité sur les voies d’accès au Port et dans toute la ville, (rayon d’action de moins de 10 km) favorisant une célérité dans l’exécution des opérations de transport/ logistique : positionnement, relevage, livraison import et transferts ;
  • Projet de construction de l’Autoroute Abidjan – San Pedro ;
  • Ouverture prochaine des Corridors Sud-Ouest, Nord et Nord-Ouest (Frontière Est Libéria, Frontière Sud Mali et Frontière Est Guinée) ;
  • Projets d’aménagement de plateformes logistiques de type ports avancés à Odienné, Man et Touba ;
  • Ville desservie par une ligne aérienne régulière (aéroport international en projet à court terme)
  • Existence  de  commodités  d’une     ville  moderne :  Etablissements  hôteliers,  hôpital,  cliniques, restaurants, écoles, pharmacies…
  • Construction d’une université en projet.

MANAGEMENT ET GESTION

  • Main d’œuvre abondante, qualifiée et diversifiée ;
  • Dématérialisation  des  formalités  et  optimisation  de  la  chaine  logistique  à  partir  du  système d’information communautaire (ERP Portuaire).
  • Délivrance du code Import-Export par la Direction Régionale du Commerce ;

PERFORMANCES :

  • Projets structurants du port devant permettre un accroissement significatif du trafic portuaire.

 

Back to Top